Le système Start and Stop pour les véhicules modernes

Le système Start and Stop, il y a dix ans, était une option sur certaines marques de véhicules. Aujourd’hui, ce n’est plus vraiment le cas. En effet, ce système est présent sur presque tous les véhicules mis en vente. En quoi consiste le système Start and Stop et comment fonctionne-t-il ?

Fonctionnement du système Start and Stop

Le système Start and Stop a montré son utilité dans les transports. En effet, lorsqu’un véhicule s’arrête devant les feux de signalisation ou dans un embouteillage, le moteur continue de tourner. Ce dernier émet du gaz à effet de serre puisqu’il est toujours en marche. Le système Start and Stop intervient donc pour réduire ces émissions de CO2 en coupant le moteur à chaque arrêt.

Avant de procéder à la coupure du moteur, le système effectue automatiquement quelques vérifications. Premièrement, il s’assure que le véhicule est au point mort et que l’embrayage n’est pas actionné. Ensuite, il s’assure de l’immobilisation des roues et de l’énergie suffisante de la batterie pour redémarrer le véhicule. Le moteur se rallume alors automatiquement lorsque l’embrayage est appuyé pour redémarrer la voiture.

Start and Stop, un système high-tech

Le système Start and Stop est installé sur la plupart des véhicules modernes parce que diminuant l’émission du CO2. C’est un système issu d’une technologie électronique performante. Il s’agit plus précisément d’une haute technologie qui permet l’arrêt et le redémarrage extrêmement rapide du moteur. Ceci vise à renforcer les performances du moteur lors du démarrage.

Le système Start and Stop n’est cependant pas exempt de reproche. En effet, nombreux cas empêchent le fonctionnement normal de ce système. Par exemple, lorsque la ventilation, le chauffage ou la climatisation sont allumés, le système tend à ne plus bien fonctionner. Malgré les petits dysfonctionnements que peut connaitre cette technologie, il s’agit d’une très belle innovation.